Un titre ne suffit pas à faire une bonne nouvelle.

Après quelques secondes de réflexion, j’ai décidé de ne pas me lancer dans “Cadavre et skis”, nouvelle policière qui aurait pu se passer à Briançon.